top of page

Circuit EMA Désertique

Moyen Atlas oriental aride

Du coté de Missour

L'ARIZONA DE L'ATLAS

Pour accompagner vos évasions

UN "HIKER" DOUÉ

Mohamed Aarab, descendant de nomades des Ait Seghrouchen, a grandi entre le bassin de la Moulouya et les montagnes orientales du Moyen Atlas, qu'il a commencé à gravir depuis l'âge de treize ans. 

Le trip pour lui, ce n'est pas seulement prendre des selfies captivants, mais c'est de vivre un peu de la vie dure de ses ancêtres sur ces plateaux et montagnes, où le dur labeur de l'ascension est récompensé par une plongée dans l'eau fraiche rare, ou par un thé sous les étoiles.

En partant de la ville de Missour, il vous emmènera avec lui sur des circuits uniques, sur les pistes semi-désertiques et les sommets et les dunes du Moyen Atlas oriental, puis autour des plans d'eau ou vers les sources et les ruisseaux d'eau cachés dans les les gorges.

Mohamed est toujours à votre écoute si vous avez besoin de lui:

Sommets enneigés

La vallée blanche

Les nappes alfatières

IMG_20221224_121016_edit_605252857564416_edited.jpg

LES SOMMETS

Marcher sur la neige

Les sommets enneigés de Tichoukt et de Bounaceur vous chanteront pendant l'hiver, vaut mieux avoir un bon conseiller à vos cotés pour l'ascension à partir du coté sud.

Un bon équipement et une veille météorologique sont indispensables afin de bénéficier pleinement de votre expérience de visite dans ces sommets.

L'ALFA

Marcher dans un écosystème

L'alfa est une plante graminée vivace, originaire des régions arides de l'Ouest du bassin de la Méditerranée, elle pousse en touffes d'environ un mètre de haut, formant de vastes "nappes" dans les régions aride et semi-aride, elle organise des écosystèmes pratiquement sans arbres et sur d'immenses étendues, comme à cette partie du moyen atlas oriental.

L'alfa est une plante d'une grande valeur écologique "lutte contre l'érosion", économique "industrie de papier" et sociale "espaces pastoraux".

L'homogénéité apparente de l'écosystème alfatier cache une grande diversité biologique et d'énormes potentialités pour le développement socio-économique régional. Les massifs à alfa ont beaucoup régressé à cause de la dégradation (surpâturage, défrichements, incendies...).

Marcher dans l'eau

LA VALLÉE BLANCHE

Rien n'est plus beau qu'un coin de fraicheur après la traversée d'un nappe d'alfa, la vallée blanche "loued labyed", un couloir invisible d'eau et de verdure qui vous surprend et vous accueille dans l'espace aride, l'eau y a creusé son histoire millénaire sur les parois.

par contre vous devez bien faire attention où vous posez les pieds.

DES DROMADAIRES !

Marcher sur du sable est aussi possible

Oui, les palmiers, les dunes de sable et les dromadaires ça existe aussi à la région de Fès Meknès, à la province de Boulemane, sur ce haut Moulouya, il est très fréquent d'en croiser un petit troupeau sur vos circuits. C'est toujours un plaisir d'observer cette diversité, parfois contrastée, dans cette zone non lointaine de Fès.

un peu plus au Nord de Missour, le dromadaire est toujours présent dans les chants de mariage des tribus montagnardes amazighes.

Une piste qui contourne même le Tichoukt à partir de Boulemane vers skoura, est appelée "Abrid iloughmane": route des chameaux en amazighe. 

Dans cette zone de Missour, ces dromadaires sont considérés pour leurs éleveurs comme des banques sur pattes. Alors prenez garde lorsqu’ils traversent la route !

Les dunes de sable commence à l'Est, aux environs de Teggour; Outat el Haj.

ATTAY

Maitriser le dosage, et la combustion !

Préparer et prendre un thé à la menthe sur un point de chute lors d'une traversée, ou pendant un arrêt sur le sommet, ou même dans son bivouac, est toujours un moment de joie pour les randonneurs, surtout lorsque le thé est bien aromatisé par des feuilles de  plantes ramassées soigneusement et sans abus sur le trajet. Parfois le rituel du thé est aussi imposé lorsqu'on rencontre la population locale en plein air.

Mais l'écosystème alfatier est très vulnérable au feu, d'ailleurs, les incendies font partie des principales causes de dégradation des superficies d'alfa, alors, même si vous êtes loin des plantes, ou sur les sommets rocheux, contrôlez bien vos "petits" feux.

DES HABITATS

Ils sont chez eux !

Il y a de nombreuses formes de pression ayant un impact sur la biodiversité dans les zones semi arides, dont la conversion de l’habitat, le changement climatique, la surexploitation, les pressions liées au pâturage, les espèces introduites, et la gestion inadaptée des sols. Nombre de ces pressions sont fortement influencées par toutes choses qui amènent les populations à adopter des pratiques non durables. L’urbanisation contribue également à la perte de la biodiversité des zones arides, les conducteurs sur les routes qui traversent ces zones ne se soucient point de faire attention, le rôle des écotouristes est d’abord de ne pas déranger les espèces fauniques dans leurs habitats par leurs activités récréatives, ensuite, il faut sensibiliser, sensibiliser et sensibiliser !

DE CE COTÉ DU MOULOUYA, 

la terre n'a pas encore dévoilé toute son histoire !