top of page

Ce petit village, situé presque à l'extrême nord de la chaine du Moyen Atlas, est une circonscription rurale relevant de la province de Séfrou, région Fès-Meknès du Maroc. La commune d'Adrej est crée en 1959, elle appartient à la tribu de bni alahem relevant de la province de sefrou et de la région Fes Meknes.

"Tamurt Inu"

Le Moyen Atlas oriental abrite de nombreuses communautés agropastorales. Cette région a vu le développement de systèmes agricoles et pastorales complexes qui sont entrelacés avec les structures sociales et économiques des communautés vivant dans ces hauts plateaux, Ait Alaham est l'une de ces communautés. Beaucoup de ces agropastoralistes ont abandonné leur bétail et ont continué à subsister grâce à l'agriculture traditionnelle. Leur agriculture de subsistance, principalement pluviale, suit le rythme des cultures de blé et d'orge ainsi que de l'arboriculture oléicole. En plus de leur « bour » (terres agricoles pluviales), ils ont des périmètres irrigués sur les rives de l'Asif Sliliou. Les membres de la communauté géraient autrefois leurs terres et leurs ressources de manière autonome grâce à des institutions endogènes horizontales et des règles coutumières. L'assemblée des Ajmu' (parfois appelée Agraw), à laquelle tous les chefs de famille masculins contribuaient, servait de plus haute instance décisionnelle. Des questions telles que la distribution de l'eau d'irrigation entre les membres, la division des terres communales, la résolution des litiges, la maintenance des infrastructures, etc., étaient traitées à l'intérieur de l'assemblée. Cependant, leurs structures sociales et économiques se sont détériorées et ont été soumises à un long processus d'érosion institutionnelle avec la consolidation de l'autorité gouvernementale centrale et sous l'influence de l'économie de marché et du changement climatique. L'oncle Moh et Soulaiman, qui représentent deux générations successives d'agriculteurs d'Ait Alahem, partagent avec nous leurs histoires et leurs préoccupations à travers Tamurt inu, et nous donnent un aperçu de l'espace agraire du Moyen Atlas oriental.

bottom of page